La formation en entreprise : face-à-face ou e-learning ?

06 Sep La formation en entreprise : face-à-face ou e-learning ?

Le parcours professionnel de chacun s’enrichit, se diversifie. Les Curriculums Vitae proposent aux entreprises une multitude de regards : de l’expertise à la polyvalence des compétences. Des points de vue différents dont l’entreprise va se nourrir pour se différencier et pérenniser ses activités.

Aujourd’hui, la question posée par l’entreprise est davantage celle des moyens mis à la disposition des salariés pour se former. Les dispositifs de formation se diversifient pour répondre aux problématiques particulières des entreprises. Deux dispositifs demeurent récurrents : le face à face pédagogique et l’autoformation via des modules e-learning.

Comment choisir la formule la plus appropriée ? Opposer l’humain à l’outil peut être un raccourci facile à emprunter. Nous vous proposer de creuser en étudiant le cas suivant.

Le contexte :

  • un nouveau produit à promouvoir auprès de clients,
  • 200 collaborateurs à former à l’échelle nationale sur ce produit,
  • 1 mois pour rendre les collaborateurs opérationnels.
  • Quel sera le choix le plus adéquat quant au dispositif à mettre en place ?

A ce jour, le dispositif le plus communément utilisé en France est le dispositif en face à face : 95 % des salariés sont formés de cette manière  (sources Les Échos).

Le rôle traditionnel du formateur, dans ce cadre, est celui du médiateur entre le savoir et l’apprenant. Il facilite l’acquisition du savoir par sa disponibilité, son écoute et sa capacité à s’adapter au groupe.

Le rôle du formateur évolue de plus en plus vers celui d’animateur : il n’est plus considéré comme étant le seul « sachant ». Chaque participant est porteur de savoir. Le savoir est collectif et se partage. Le formateur a une nouvelle carte à jouer : celle du « générateur d’interactivité ». Il a pour mission de libérer la parole et de la faire circuler : les salariés se nourrissent également des interactivités au sein du groupe.

L’e-learning modifie la manière d’envisager la transmission du savoir : le processus de formation indépendant de l’heure et de l’endroit réduit considérablement les contraintes de planning et offre une solution appréciée pour une démultiplication rapide de la formation sur le terrain. En outre,  l’apprenant peut se former autant de fois qu’il le souhaite en multipliant les accès aux modules laissés à disposition.

Reprenons notre étude de cas. Les véritables questions que la formation devra prendre en compte dans son ingénierie sont les suivantes :

  • Comment susciter le désir des collaborateurs d’en savoir davantage au sujet de ce nouveau produit ?
  • Comment permettre aux collaborateurs de s’approprier ce nouveau produit ?
  • Comment les mobiliser à promouvoir ce produit auprès de leurs clients ?

Dispositif en face à face ou e-learning, la priorité est bien de concevoir des formations générant de l’interactivité et laissant une place prépondérante à l’autonomie afin que chaque apprenant soit à même de s’approprier les fonctionnalités et les bénéfices du nouveau produit et d’aller rechercher les informations complémentaires dont il aura besoin.

L’expérience prouve que la participation active des apprenants en formation permet une meilleure acquisition des connaissances et une capacité plus forte à la mise en application de ces connaissances dans leur quotidien professionnel.

Nobilito a développé Sweet Show, un outil mixte exploitant à la fois les technologies web et l’apprentissage en groupe :

  • placer l’humain au coeur du dispositif : la formation est effectuée en face-à-face,
  • optimiser l’efficacité des formations : accélération du processus de démultiplication et d’appropriation des connaissances, harmonisation et interactivité des supports,
  • instaurer des boucles retour systématiques entre l’ingénierie de formation, les animateurs et leurs groupes d’apprenants afin d’instaurer un suivi dans la transmission des connaissances.

Contactez l’un de nos consultants pour en savoir davantage sur Sweet Show.

Ces articles peuvent vous intéresser



spacebottom
ContentBottom – Footer